BOTANICA EROTICA

BOTANICA EROTICA :

Dans cette série, il n’est question que de vivant. De ce cycle immuable où la graine finit forcément poussière dans un lapse de temps plus ou moins long suivant l’espèce, et dans lequel l’être vivant change irrémédiablement d’apparence sans pouvoir échapper à cette transformation.
J’ai choisi d’utiliser d'anciennes planches anatomiques pour illustrer cette petite histoire de rencontre entre espèces et le changement de  forme que cela entraine. Ici, le papillon butine la femme, la fleur pousse en elle, la graine est aussi racine, les membres sont branches et épines, les formes animales, humaines et végétales se mélangent, s’emboitent, s’accouplent dans une poussée inéluctable pour exploser de force, de vigueur et de beauté puis mourir en symbiose sous le regard moqueur de l’éphémère, alors dernier survivant de ce manège du vivant.